Sasha C. Bokobza

Dessinatrice

Sasha C. Bokobza est artiste-peintre, auteur-compositrice interprète et directrice artistique française née en 1979.

 

Après un bac scientifique au Lycée Henri IV et un an de préparation à l’atelier Met de Penninghen, elle intègre l’Ecole Nationale Supérieure des Arts-Décoratifs de Paris. Diplômée en 2003 en spécialité Vidéo, elle démarre une carrière de direction artistique chez France Télévisions pour l’habillage de l’antenne. Elle travaillera ensuite à TF1 et au CNRS, élargissant son champs d’intervention vers le digital qui lui permet de mélanger les média. En 2008 elle prend sa liberté et fonde le Studiomerci, pour proposer son expertise en création graphique 360. Depuis 2008 elle intervient également en tant qu’enseignante en Master de création numérique à LISAA.

 

En parallèle de son activité de D.A, elle mène une activité fournie d’artiste peintre et participe à de nombreuses manifestations artistiques comme le prestigieux Salon d’Automne. Elle expose notamment régulièrement à la Galerie Mémoire Vivante à Paris.  L’invitation en résidence au Musée Gorki Leninskie en Russie pour le projet «Plein Air » en 2017 marque un tournant car il permettra à ses peintures de voyager à travers la Russie et la France pendant 2 années durant lesquelles l’exposition sera présentée dans de hauts-lieux culturels.

 

Elle réalise également des performance de live sketching, comme pour la Fondation TF1 ou à la Casa Incendida à Madrid pour lesquelles elle invente un dispositif mobile lui permettant de rétro-projeter en direct le dessin en train de se faire. Elle « croque » en quelques secondes les artistes sur scène, les personnes présentes, l’énergie de l’instant. C’est ainsi qu’elle fait la rencontre de certaines personnalités qui deviendront de véritables partenaires de création.

 

En 2018 son chemin croise ainsi celui du comédien Nicolas Ullmann, qui devient son modèle. Une belle relation artiste/muse est née. D’après son personnage, à l’époque souvent doté d’un chapeau de cow-boy, elle élabore une grande série de peintures qui lui inspirent également des musiques. Elle écrit et chante ses premières chansons autour de ce personnage baptisé « The Nasty Boy ». En 2020 Paul Kimble (des Grant Lee Buffalo) lui propose d’en réaliser l’album qui est actuellement en cours de production.